Osprey Farpoint 40 Backpack – Sac pour tour du monde et au-delà

Votre avis :  
Osprey Farpoint 40 Backpack – Sac pour tour du monde et au-delà
5 (100%) 1 vote

Je ne pense pas que lors de sa conception Osprey envisageait que son sac Osprey Farpoint 40 deviendrait l’une des références pour partir faire le tour du monde. Bon, il est vrai qu’il est surtout connu sur les sites anglophones sur le sujet (en France, on adore la marque Quetchua ou encore Deuter, mais pas seulement).

Il faut dire que ce sac à tout pour séduire les voyageurs qui veulent un sac pratique et robuste : il se remplit comme une valise, peut voyager en avion comme une valise souple et se porte comme un sac à dos ! En fait il ressemble beaucoup au Cabin Max Metz, mais dans la gamme au-dessus.

Description technique du Osprey Farpoint 40

il faut avant tout savoir que la gamme Farpoint comprend plusieurs modèles rangés en quatre tailles. Il y les modèles 80 l, 70 l, 55 l et 40 l. Aujourd’hui je m’intéresse au format qui passe en cabine, soit le sac avec une contenance de 40 l.

Mais en réalité, il y a deux tailles pour le Osprey Farpoint 40 : S/M et M/L. La différence entre les deux est très maigre, mais elle permet aux personnes mesurant moins d’1m70 d’avoir un sac qui leur convient vraiment bien.

Le sac S/M mesure 48,3×35,6×38,1 cm. Il pèse 1,4 kg et a une contenance exacte de 38 litres.
Le sac M/L mesure 53,3 x35,6×38,1 cm et pèse 1,5 kg. Il a une contenance de 40 litres.

Dans les deux cas, ce sont des sacs qui peuvent passer en cabine, s’ils ne sont pas totalement pleins, sinon la profondeur du sac vous arrêtera. C’est assez traître, mais il ne faut pas dépasser 20 ou 25 cm de profondeur selon les compagnies. Heureusement il possède des sangles de compression pour vous aider à rentrer dans les dimensions imposées.

Pour plus de sécurité, vous pouvez opter pour le sac Eastpack Pinnacle qui passe sur toutes les compagnies aériennes. Vous pouvez aussi lire le comparatif sur les sacs à dos multifonction.

Ce sac est très robuste et il est conçu dans un nylon spécifique.

Enfin, il se ferme avec deux curseurs qui ont été fabriqués spécifiquement pour être bloqués par un cadenas (à acheter en plus).

Ce modèle est vendu entre 117 € et 127 €. C’est un investissement qui vaut le coup quand on prévoit de partir longtemps ou plusieurs fois dans l’année.

Tout ranger dans le sac à dos osprey farpoint 40 backpack

La première chose à retenir est que ce sac ne possède qu’une seule grande poche. Et c’est tout ! Il s’ouvre à plat comme on le fait d’une valise. Et il se remplit également comme une valise avec au final des sangles de maintien pour éviter que tout ne se retourne au moment de le mettre sur votre dos.

Cependant il possède tout de même plusieurs petits espaces à l’intérieur de son grand compartiment. Tout d’abord il y a une poche renforcée pour un ordinateur (dimension maximale 27x27x2 cm) et une autre plus fine pour une tablette (36x28x3,7 cm).

De plus sur le devant se trouvent deux poches en maille. Techniquement elles sont là pour y glisser une bouteille d’eau. Mais si le sac est plein, il est difficile d’y glisser quoi que ce soit. En général, j’en utilise une pour glisser un paquet de mouchoirs et l’autre me sert de mini poubelle en attendant de trouver une vraie poubelle.

Ce sac peut porter jusqu’à 18 kg ! C’est vraiment énorme. Par contre attention, car avec un poids pareil, votre sac ne passe plus en cabine d’avion. Et un grand nombre de personnes ne réussira pas à le porter bien longuement.

Un sac confortable à porter

En principe on l’utilise comme un sac à dos, mais une fine sangle permet également de le porte en bandoulière.

Ceci dit, l’idéal est vraiment de le porter comme sac à dos. Les bretelles sont bien épaisses et confortables. Le dos est aéré. Quand les bretelles sont bien réglées, le tout se porte très facilement sans aucune gêne.

Le sac possède deux sangles de maintien. La sangle au niveau du torse est équipée d’un sifflet de secours. La sangle ventrale commence par une protection pour les hanches. Le sac repose correctement et le poids est bien réparti.

Enfin pour attraper le sac, il possède deux poignées de portage, une au-dessus et une sur le côté, comme on peut le voir sur les valises. Elles sont solides et confortables, pour pouvoir attraper votre sac dans un compartiment par exemple ou depuis le coffre d’une voiture.

Utiliser le sac Osprey Farpoint comme sac cabine

Le premier point a déjà été évoqué : ce sac a les dimensions qui conviennent si vous ne le remplissez pas de façon à porter 18 kg.

Par ailleurs, il s’agit d’un sac à dos à fermeture sécurisée dès qu’on achète un cadenas. Il ne s’agit pas de poser le cadenas sur la languette du curseur (vous savez la partie que l’on tient entre nos doigts pour ouvrir la fermeture), mais directement sur le curseur c’est-à-dire l’élément reliant les dents des fermetures éclair. Impossible de le casser discrètement !

Enfin, le must est que si votre sac doit passer en soute, il pourra s’y rendre au même titre qu’une valise souple, sans vous inquiéter de l’envelopper dans un sac plastique. Je m’explique. Dans le dos se trouve une sorte de petit compartiment. Il est possible de le fermer pour enfermer sangles et bretelles. Le sac ressemble alors à s’y méprendre à un gros sac de sport. Aucun risque de voir la compagnie aérienne râler ou d’avoir un accident !

Les plus :

  • se remplit comme une valise
  • deux tailles cabine
  • robuste
  • espace pour PC et tablette
  • très confortable à porter

Les moins :

  • dépasse dimensions cabine quand il est plein

Conclusion

Ce sac osprey farpoint 40 backpack a vraiment pris le meilleur de ce que proposent les valises en l’adaptant à un modèle à porter sur le dos. Ainsi on garde les mains libres lors des déplacements sans pour autant être gêné le reste du temps pour attraper ses vêtements ou pour installer le sac dans un coffre à bagage (de voiture ou d’avion).

Et quand on voit que cela fait des années que ce sac est plébiscité par les grands voyageurs, il n’y a aucune hésitation à avoir.